Impôts Cryptomonnaies : 10 pays qui ne taxent pas les cryptos

EVITER IMPOTS CRYPTOMONNAIES @Shutterstock

La fiscalité des cryptomonnaies est un enjeu important pour toute personne qui souhaite investir dans les cryptomonnaies.
Alors que certains pays assomment les investisseurs d’actifs numériques à coup de taxes et d’impôt sur le revenu sur leurs gains, d’autres pays ont choisi une approche différente en mettant en place une fiscalité avantageuse afin d’attirer les investisseurs de cryptomonnaie qui souhaitent éviter une fiscalité des cryptomonnaies trop lourdes.

Nous vous présentons une liste de 10 pays où les obligations fiscales sur les cryptomonnaies sont moindres voire inexistantes :

1 – MALTE

Impôts cryptomonnaies à Malte : 0% sauf pour les activités de stacking ou les actions tokenisées.


Le gouvernement maltais reconnaît le Bitcoin “comme une unité de compte, un moyen d’échange ou de réserve de valeur”. Il a donc choisi de ne pas taxer les cryptomonnaies détenues par les particuliers et de n’appliquer aucune taxe sur les plus-values de cryptomonnaies. Il est fait exception pour les cryptos qui sont considérées comme des titres financiers équivalents, ou des intérêts et assimilables.

Une exception persiste pour les transactions qui sont faites dans la journée qui sont assujetties à l’impôt sur le revenu.

2 – SINGAPOUR

Impôts cryptomonnaies à Singapour : 0% d’impôts pour les particuliers sauf pour les sociétés ayant comme activité principale le trading de cryptomonnaies.


À Singapour, l’impôt sur les plus-values n’existe pas donc les particuliers et les entreprises ayant des cryptomonnaies n’y sont pas soumis. Mais, les entreprises basées sur ce territoire sont soumises à l’impôt sur le revenu si elles ont pour activité principale le trading de crypto ou si la crypto est acceptée comme moyen de paiement.
Comme les tokens sont considérés comme “une propriété immatérielle”, le paiement avec ceux-ci constitue un échange où le bien et le service sont taxés mais pas le token en lui-même.

3 – PORTUGAL

Impôts cryptomonnaies au Portugal : 0% d’impôts pour les particuliers sauf pour les sociétés (avec un cadre fiscal plus allégé).


Le Portugal a fait le choix marqué de ne pas taxer les particuliers lors de leurs achats et ventes d’actifs de cryptomonnaies depuis 2018. Ils n’ont donc pas à s’acquitter d’une taxe et les revenus personnels tirés des cryptomonnaies sont exonérés d’impôt.
Néanmoins, les entreprises doivent payer des taxes sur leurs revenus en cryptomonnaies mais elles bénéficient d’un cadre plus que favorable.

4 – ALLEMAGNE

Impôts cryptomonnaies en Allemagne : 0% d’impôts pour les particuliers si la détention des cryptomonnaies dépasse 1 an et <600€.


L’Allemagne a choisi une fiscalité avantageuse pour les personnes qui détiennent des cryptomonnaies. Au sein du pays, les cryptomonnaies sont considérées comme de l’argent privé et ne sont donc pas soumises taxation pour les particuliers.
Cependant, 2 conditions sont à respecter : la transaction ne doit pas dépasser 600€ et il faut posséder les cryptos depuis plus d’un an.
Tout comme pour le Portugal, les entreprises doivent quant à elles s’acquitter de taxes.

5 – MALAISIE

Impôts cryptomonnaies en Malaisie : 0% d’impôts pour les particuliers sauf pour les entreprises.


En Malaisie, en ce qui concerne les transactions effectuées en cryptomonnaies, elles sont exonérées d’impôt.
De plus, les cryptomonnaies ne sont pas soumises à un impôt sur la plus-value car elles ne sont pas considérées par le gouvernement comme un actif ou ayant un cours légal. Néanmoins, cette taxation est variable : les particuliers bénéficient d’une exonération d’impôts mais les entreprises dans la cryptomonnaie sont soumises à l’impôt sur le revenu. Ces dispositions en vigueur pourraient bien changées car le directeur du département fiscal malaisien souhaite publier des directives complètes sur le traitement fiscal à ce sujet.

6 – SALVADOR

Impôts cryptomonnaies au Salvador : 0% d’impôts pour les particuliers. Aucun cadre juridique actuellement.


Suite à une loi qui vise à donner un cours légal du Bitcoin au Salvador, les investisseurs étrangers seraient exonérés d’impôt sur les gains réalisés sur le Bitcoin.
Javier Argueta, conseiller juridique du président a affirmé à l’AFP que “si une personne a des actifs en Bitcoin et réalise des bénéfices élevés, il n’y aura pas d’impôt.
Ceci est évidemment fait pour encourager les investissements étrangers”.
Il a ajouté ‘qu’il n’y aura aucun impôt à payer ni sur l’augmentation de capital ni sur les revenus”. Bien qu’aucune loi fiscale et qu’aucun cadre juridique n’aient été mis en place, ces propos marquent l’intention pour le Salvador d’attirer les investisseurs étrangers ayant des portefeuilles en crypto.

7 – SUISSE

Impôts cryptomonnaies en Suisse : 0% d’impôts sauf pour les traders professionnels.


La Suisse ne fait pas exception et dispose elle aussi d’un régime fiscal avantageux sur le plan des cryptomonnaies. Les règles sont posées d’une telle façon que les personnes qui achètent et vendent des cryptos sont considérées le faire dans le cadre personnel ce qui leur permet de ne pas subir de taxe. Cela signifie que les particuliers ne paient aucunes taxes sur leurs cryptomonnaies hormis les très grandes fortunes. Toutefois, une exception est faite pour les mineurs sont identifiés comme des travailleurs indépendants donc leur activité est considérée comme celle d’un professionnel qui subit une taxation. Les traders dit “professionnels” sont soumis à une taxation du revenu alors que les traders occasionnels sont vus comme des particuliers.

8 – BIÉLORUSSIE

Impôts cryptomonnaies Biélorussie : 0% d’impôts pour les particuliers et les entreprises.


Pour un pays comme la Biélorussie, les cryptomonnaies peuvent être une source importante de développement. C’est pourquoi le pays a décider de ne pas appliquer de taxes sur les cryptos aux particuliers ainsi qu’aux entreprises. Cette situation fait suite à une loi promulguée en 2018 qui reste applicable au moins jusqu’en 2023. La position de la Biélorussie a pour but d’attirer les entreprises afin de booster leur économie.

9 – SLOVÉNIE

Impôts cryptomonnaies Slovénie : 0% d’impôts pour les particuliers sauf pour les entreprises.


Comme la plupart des pays, la Slovénie distingue les particuliers des entreprises dans le système fiscal des cryptomonnaies. En ce qui concerne les particuliers, les plus-values qu’ils réalisent en vendant des cryptos ne sont pas considérées comme un revenu et sont par conséquent exonérées d’impôt. Cependant, les entreprises recevant des paiements en cryptos ou pratiquant le minage sont soumises à l’impôt sur le revenu.

10 – BERMUDES

Impôts cryptomonnaies aux Bermudes : 0% d’impôts pour les particuliers et les entreprises.


La nation insulaire des Bermudes est l’un des territoires où aucune imposition n’est appliquée sur les revenus, les plus-values, les transactions avec des actifs numériques. Il est à noter que les taxes existantes sur l’archipel ainsi que les frais gouvernementaux sont payables en cryptomonnaies.

Disclaimer : Cet article ne constitue en aucun cas un conseil fiscal.

Related Posts